Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les antidépresseurs peuvent-ils ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/05/2014

0 commentaires

D’autres études sont nécessaires affirment les chercheurs

Faut-il se précipiter sur des antidépresseurs sous prétexte qu’ils réduiraient la formation des plaques bêta-amyloïdes et réduisent ainsi la progression de la maladie d’Alzheimer ? Non, répondent les médecins qui ont publié, mercredi 14 mai, dans la revue américaine Science Translational Medicine, une étude sur la fonction positive d’antidépresseurs courants. L’étude, qui a été menée sur des êtres humains et des souris, maintient ouverte la piste engagée par des travaux précédents sur le rôle des antidépresseurs dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Les antidépresseurs régulent la production de sérotonine dans le cerveau, laquelle à

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet