Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maltraitance en Moselle : une enquête est ouverte après découverte de techniques de contention inadaptées (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/06/2014

0 commentaires

La direction de l’établissement a suspendu deux salariés

La découverte de deux cas de maltraitance sur personnes âgées au sein d’un Ehpad mosellan a amené l’ouverture d’une enquête. Les deux victimes étaient hébergées à l’établissement Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) et souffrent de maladies neurodégénératives de type Alzheimer. La contention des mains semblait tout à la fois artisanale et barbare puisqu’elle était effectuée semble-t-il au moyen de gants de toilette scotchés à des sparadraps” indique la presse locale. La direction qui semblait ignorer les pratiques au sein de son établissement a découvert la situation sur signalement interne le 28 mai dernier. Elle a immédiatement

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet