Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Ma thèse en 180 secondes : les cellules de rectum de vers de terre pour la recherche sur les maladies d'Alzheimer et de Parkinson (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/06/2014

0 commentaires

Pour sa première édition française, « Ma thèse en 180 secondes » a atteint son objectif : rendre accessibles à tous les travaux hyper pointus de spécialistes de la physique, du droit ou des mathématiques. Inspirée d’un concours australien, l’édition française en a repris les grands principes : en trois minutes et pas une seconde de plus, quinze jeunes chercheurs sélectionnés dans des finales régionales devait présenter le fruit de plusieurs années de travail devant un jury d’universitaires, de journalistes, de représentants d’entreprises, et un amphi rempli de néophytes.Grande gagnante, une jeune biologiste a remporté à la fois le prix du public et celui du jury. Marie-Charlotte Morin,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet