Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Avant les Assises nationales de la FESP, Maxime Aiach plaide pour une réforme afin d'enrayer les destructions d'emplois (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 23/06/2014

0 commentaires

Jeudi 26 juin, la FESP organise ses Assises nationales à Paris. L’occasion d’expliquer aux professionnels du secteur des Services à la personne (SAP), la prochaine convention collective mais aussi de réclamer une vaste réforme pour enrayer les pertes d’emplois massives. Maxime Aiach, président de la Fédération du Service aux Particuliers a accepté de répondre aux questions d’Agevillage.Quel est l’objectif de cette journée ?Nous avons plusieurs objectifs. D’abord, évidemment, nous retrouver. C’est toujours importants car directeurs et responsables sont parfois un peu seuls, surtout s’il s’agit de petites structures​.Il s’agit aussi de faire le point sur notre profession. Où en est-on en

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet