Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : vieillesse outragée, vieillesse libérée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 25/08/2014

0 commentaires

Alors que nous célébrons les 70 ans de la Libération, la célèbre phrase du Général de Gaulle sur Paris outragé, Paris martyrisé mais Paris libéré” raisonne en cette période de rentrée.La vieillesse continue d’être difficilement perçue. L’âgisme retentit partout : emploi, santé, intégration sociale… Difficile d’afficher son âge. Dans nos têtes, il ne fait pas bon vieillir​.La situation des personnes âgées est certes sans commune mesure avec celle de l’après-guerre, mais on voit que les volontés de détricoter le programme du conseil national de la résistance (sécurité sociale, retraites…) ne désarment pas (en argumentant sur la crise des finances publiques notamment).Pour les personnes

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet