Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien se nourrir pour mieux vieillir : étude SU.VI.MAX 2

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 12/01/2008

0 commentaires

Une enquête de l’Inserm

L’Inserm a interrogé sept mille personnes de plus de 55 ans pour rechercher un lien entre les comportements alimentaires et la qualité du vieillissement, notamment l’apparition des maladies chroniques et le maintien des capacités fonctionnelles. Les études des relations entre le vieillisement et la nutrition sont peu nombreuses, même s’il y a des hypothèses sur l’importance des vitamines du groupe B, de l’oméga 3, de la vitamine D ou du calcium”, a souligné mercredi 9 janvier le directeur de l’unité Epidémiologie nutritionnelle de l’Inserm, Serge Hercberg, lors d’une conférence de presse. L’enquête complète une première étude, menée de 1994 à 2003. M. Hercberg et son

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet