Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Deux études confirment le caractère protecteur de la prière contre la maladie d'Alzheimer (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/01/2015

0 commentaires

L’investissement intellectuel et affectif de la prière ferait barrière

Deux études mettent en avant le caractère protecteur de la prière contre les maladies neurodégénératives. Deux études, l’une en Asie et l’autre au sein de la population arabe d’Israël ont mis en avant le caractère protecteur de la prière. La première étude, réalisée à Taïwan, porte sur 280 patients atteints d’Alzheimer et 138 patients atteints de démence vasculaire. Tous avaient plus de 60 ans et ont été étudiés entre 2007 and 2010. Leur affiliation religieuse concernait le Taôisme, le Bouddhisme et le Christianisme. Les résultats ont montré que les patients chrétiens encouraient un risque moins élevé de développer la maladie

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet