Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Vous avez dit "chez soi"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 15/02/2015

0 commentaires
Annie de VivieIntéressante cette étude de Leroy Merlin Source pour les 3ème Assises de l’habitat : qu’est-ce que chez soi” ?

Est-ce son domicile historique celui où l’on a grandit ? Celui que l’on s’est construit avec sa famille accordéon” ?
Cette famille accordéon grandit avec les enfants, rétrécit à leur départ, puis ré-augmente si les enfants reviennent (après un divorce, un emploi perdu), puis rétrécit après un divorce, un veuvage, et doit à nouveau bouger avec la perte d’autonomie fonctionnelle qui peut venir avec l’âge et la maladie.

Chez-soi ? Est-ce aussi ce lieu de travail qu’on investit de plus en plus ?

Chez soi est-ce son bureau dans son domicile ou sa chambre, voire son lit, à savoir ce lieu personnel, intime, que l’on ne partage pas.

Vieillir chez soi parait une évidence, au regard des sondages qui se succèdent. (Retrouvez le rapport Vivre chez soi” remis à Nora Berra en 2010)

Mais quid de ce chez soi” qui se déshumanise quand les technologies se déploient (capteurs, objets connectés, avec qui, pourquoi ?).

Quid de ce chez soi” quand les autres ont la clé et entrent à leur guise sans attendre parfois l’accord de l’habitant.

Quid de ce chez soi” avec son grand escalier, sa cuisine, ses WC et sa salle de bain non adaptés ?

J’y suis, j’y reste”, affirment certaines personnes âgées que l’on découvre dans un documentaire.

Peut-on imposer aux personnes qui se fragilisent de déménager ? Au risque de les voir fuguer” de la maison qu’on leur a trouvé pour leur bien” (voir le joli film Les souvenirs” avec Annie Cordy qui part de la maison de retraite imposée par ses fils, terrifiés à l’idée d’une nouvelle chute. Pourtant vieillir n’est pas une maladie” rappelle le Dr Alain Jean).

Laisser la personne admettre petit à petit que son domicile devient hostile. Lui proposer de visiter différentes formes d’habitats individuels et adaptés, ou collectifs et plus ou moins médicalisés (des béguinages, résidences services seniors, logements-foyers aux petites unités de vie et EHPAD, maisons de retraite médicalisée dans lesqelles la vie continue raconte si joliment Carine Beaufils, banquière devenue animatrice). Ce sont les messages de respect de l’autonomie des plus âgés que je tente de faire passer dans les médias.

Chez soi”. Une notion personnelle que je vous suggère d’interroger. Pour votre proche. Pour vous.

Partager cet article