Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Intégrer le réseau des Villes Amies des Aînés, c'est un engagement dans le temps, selon Pierre-Olivier Lefèbvre (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 11/05/2015

0 commentaires

En intégrant le réseau francophone des villes amies des ainés, des villes s’engagent dans un processus d’amélioration constante de la qualité de vie de leurs aînés, améliorant par là même la qualité de vie de toute leur population. Le point sur cette initiative lancée en 2012, avec Pierre-Olivier Lefèbvre, son délégué général.Ce réseau francophone, affilié à celui, mondial, de l’OMS, est présidé par la ville de Dijon, en la personne de François Rebsamen. Il regroupe huit thématiques : espaces extérieurs et bâtiments ; transports et mobilité ; habitat ; information et communication ; lien social et solidarité ; culture et loisirs ; participation citoyenne et emploi ; autonomie, services, et

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet