Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Mme Hazan CGLPL souhaite un contrôle des lieux fermés

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/05/2015

0 commentaires

Respect des droits fondamentaux des personnes

Adeline Hazan, qui a succédé à Jean-Marie Delarue en tant que Contrôleur général des lieux de privation de liberté mi 2014, tenait 21 mai une conférence à l’Institut des hautes études internationales – IHEI Droit international & Société à Paris.Issu des textes internationaux, européens sur les droits de l’homme, contre la torture, les traitements inhumains et dégradants, Mme Hazan a rappelé le statut particulier du CGLPL : il est totalement indépendant des ministères et des administrations.Nommé par le Président de la République, le contrôleur est libre d’aller visiter tout lieu de privation de liberté de son champ d’application (prisons, hôpitaux

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet