Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Résidences, logements-foyers-foyers-logements... qui dit mieux ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/05/2015

0 commentaires

Un terme plus attrayant qu’EHPAD

Annie de VivieAprès les sigles incompréhensibles, abscons voire rebutants, voici une nouvelle bataille des mots : comment dénommer ces habitats intermédiaires”, collectifs, où les personnes âgées qui vivent sont plutôt autonomes (GMP inférieur à 300).

Entre le domicile et l’établissement d’accueil pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), le logement-foyer à caractère social s’opposait historiquement à la résidence service haut de gamme où l’on achetait son appartement (invendable).

Aujourd’hui les opérateurs publics, les bailleurs sociaux, les promoteurs privés, réfléchissent à des solutions intermédiaires pour dynamiser le parcours résidentiel des retraités.

Petites unités de vie, béguinages, Marpa, on voit donc aussi fleurir des résidences” de 80 logements ou plus qui se veulent des domiciles où l’on se sent chez soi (et non hébergé), où l’environnement est sécurisant et où l’on se sent moins seul.

Résidences autonomie, résidences services seniors… elles se veulent attrayantes avec des logements individuels (T1, T2, T3) à la location et des services à la carte : restauration, ménage, mais aussi des animations et ateliers bien vieillir”, le tout pour des loyers raisonnables.

Accessibles, bien placés, près des services publics, culturels, de santé, ces résidences pour personnes âgées de différents statuts veulent toutes bénéficier du Forfait autonomie” que la loi d’adaptation de la société au vieillissement compte créer… et ne réserver qu’aux logements à caractère social. Sachant que la DGCS n’imagine pas délivrer ce forfait autrement que dans le cadre d’un CPOM… ultra léger !

Résidences service seniors, résidences autonomie… au moins on évite le terme hébergement”.

Partager cet article