Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : les pièges de la fin de vie en EHPAD

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/07/2015

0 commentaires

Des résidents de plus en plus polypathologiquesDes besoins en soin qui s’alourdissent Des professionnels du soin comptés, notamment la nuitDes peurs des familles, des proches, 2% des résidents qui ont écrit leurs directives anticipées et désigné leur personne de confianceLe tabou de la mort que l’on ne veut pas aborder, qui est bien difficile à voir et à accompagner .…Bref les pièges sont nombreux et les réalités de fin de vie en EHPAD bien disparates.Après l’étude de l’Observatoire de la fin de vie, le département de la Vendée a ainsi découvert que de 0% à 60% des résidents des EHPAD du département décédaient dans l’EHPAD ou à l’Hôpital (aux urgences, voire dans l’ambulance).Cette

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet