Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Suppression de l'agrément, CPOM : les entreprises de services à la personne s'estiment "Privées de grandir" (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 31/08/2015

0 commentaires

Interview de Guillaume Staub, directeur du développement du groupe Amélis Sodexho

Réunies en Collectif, Privé de grandir”, les entreprises de services à la personne tapent du point sur la table. Leur but : attirer l’attention du grand public et de l’ensemble des professionnels de la gérontologie sur les effets de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement, adoptée par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale le 16 juillet dernier et qui sera discutée au Sénat dans les prochains jours. Quatre points sont particulièrement mis en cause et entraveraient l’évolution et le développement de leur activité.- l’adoption de l’autorisation comme régime unique. Le collectif dit

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet