Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Contention : le « collectif des 39 » et le député Denis Robiliard dénoncent la banalisation des pratiques

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 14/09/2015

0 commentaires

Dénoncer, agir, prévenir

Le « Collectif des 39 » réunit des professionnels de la psychiatrie. Ils viennent à nouveau d’alerter les élus lors d’un colloque au sénat ce 9 septembre, pour dénoncer l’usage de la contention physique dans les hôpitaux. En échos, le député socialiste Denys Robiliard, a déposé un amendement pour encadrer les pratiques de contention en dernier recours dans les établissements psychiatriques. Selon le Dr Bokobza, cité dans Libération : « En France, chaque jour, on enferme, on immobilise, on attache, on sangle des personnes malades ». Traitement inhumain et dégradant, la contention est une réalité constatée, qui répond souvent à des besoins de sécurité et contre laquelle

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet