Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : le sentiment de désespérance s'installe

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 19/10/2015

0 commentaires

Les semaines se suivent et voient monter les situations difficiles sur le terrain.Des services à domicile, notamment associatifs sont exsangues, au bord du dépôt de bilan. Leurs personnels ne sont pas assez formés, encadrés, soutenus. Comment les motiver quand les risques de licenciement guettent ? Les conditions de travail se dégradent au point que le secteur rejoint le bâtiment dans les taux d’accidentologie.Des financeurs (départements) face à la montée des besoins sociaux (RSA, APA, PCH) qui ne parviennent pas à octroyer des crédits à ces services permettant de couvrir leur prix de revient. Sans parler des tensions sur les financements publics d’état (ONDAM médico-social).Un turn-over,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet