Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un outil pour mieux distinguer maladie d'Alzheimer et démence frontotemporale (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/01/2016

0 commentaires

Les recherches menées par une équipe de chercheurs internationale démontrent que des tests de cognition sociale permettent de grandement affiner le diagnostic​.La démence frontotemporale (DFT) est une maladie neurodégénérative qui, sous l’une de ses trois formes, engendre des pertes de mémoire, ce qui conduit parfois les praticiens à diagnostiquer à tort une maladie d’Alzheimer.Les chercheurs ont souhaité évaluer si les tests de cognition sociale s’avéraient pertinents pour différencier les diagnostics. Ils se sont appuyés sur une combinaison de deux types de tests : la reconnaissance des émotions sur des photographies de visage et la reconnaissance de l’acceptabilité sociale de situations

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet