Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'AD-PA réagit à la surmortalité des plus âgés et à la baisse d'espérance de vie en 2015 (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/01/2016

0 commentaires

Les chiffres publiés par l’Insee le 19 janvier 2016 ont surpris tout le monde. En effet, pour la première fois depuis 1969, l’espérance de vie baisserait en France pour les hommes comme pour les femmes. Elle passe ainsi de 85,4 à 85 ans pour les femmes et de 79,2 à 78,9 pour les hommes.Cette baisse serait liée à la mortalité massive de personnes âgées l’an dernier. En effet, 16 000 personnes âgées sont décédées en 2015 du fait de l’épidémie de grippe et plus de 2 000 à cause de la canicule du mois de juillet.Pour l’Ad-Pa, « 18 000 personnes sont décédées en 2015 dans l’indifférence générale, comme si la surmortalité des anciens était une fatalité contre laquelle on ne peut rien. La canicule

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet