Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Contention quand tu nous tiens

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/04/2018

0 commentaires

Objectif : vers zéro contention

Un granAnnie de Vivied merci aux participants de notre Rencontre Agevillage Contention, quand tu nous tiens”.

Médecin, IDEC, avocat, psychologue/​psychothérapeute, spécialiste de la bientraitance/​maltraitance à la DGCS, ont débattu avec la rédaction d’Agevillage des pièges autour des contentions mécaniques, physiques, médicamenteuses, architecturales.

Peurs, craintes, risques… entre abandon de soin et surprotection, la contention est une autre attaque à la pensée”, dans un secteur sous-doté, sous-structuré qui accueille et accompagne de plus en plus de situations complexes.

Les professionnels visent haut. Leur idéal de prendre soin est souvent mis à mal par les réalités de terrain, les tensions sur les organisations, les résistances au changement, l’absentéisme, les difficultés de recrutement, les pressions financières des uns et des autres...

Après les journées de mobilisation ces 30 janvier et 15 mars, les professionnels, les familles, les élus envisagent d’autres formes d’action, pour faire réagir au plus haut sommet de l’Etat (pétition, actions régionales).

De son côté la filière de l’économie des seniors (et non plus la Silver Economy” impose le gouvernement) continue d’y croire.

Alors que le vieillissement s’accélère et fait pression, alors que les personnes qui vieillissent, changent et ne veulent plus se sentir sexclus”, alors que les professionnels ne veulent plus être complices de pratiques d’un autre âge…

Osons nous poser, réfléchir, participer aux Etats généraux de la Bioéthique.

Osons imaginer un prendre soin doux pour les uns et les autres, jusqu’au bout.

Un prendre soin vers zéro contention”

Partager cet article