Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

17 mars : journée d'hommage aux soignants

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 3 min

Date de publication 16/03/2022

0 commentaires

Ce 17 mars 2022, deux ans après le début de la crise covid, la Fédération hospitalière de France (FHF) lance une journée d’hommage aux soignants. L’occasion d’un grand oral des candidats à la présidentielle sur la santé et l’autonomie, avec le soutien de 55 organisations du secteur. Cette journée sera retransmise en direct sur les comptes Twitter, Facebook et Linkedin de la FHF.

Ce 17 mars rend donc hommage aux soignants qui n’ont pas déserté, qui ont tenu la crise covid, les campagnes de vaccination, les confinements, les Ehpad bashing”… à quel prix aujourd’hui.

50 % des professionnels de santé estiment être ou avoir été en situation de burn out selon lassociation SPS (Soins aux professionnels de la santé). 47 % ne savent pas à qui s’adresser en cas de difficulté. 48 % estiment que leurs souffrances psychologiques pourraient impacter la qualité des soins au point de mettre en danger les patients.

On le voit, les chiffres de la sinistralité des professionnels du soin, du prendre soin, de l’aide à la personne continuent d’augmenter au point que des outils sont proposés pour prévenir les TMS, les chutes des salariés aux domiciles, en établissements.

Les manques de moyens dans le secteur du grand âge reconnus par la Cour des Comptes elle-même sont confirmés par les rapports des parlementaires qui réclament tous plus de professionnels sur le terrain.

Encore faut-il les trouver quand les pressions se renforcent : crise covid qui perdure, pression des familles, demandes de contrôles notamment en Ehpad au regard du scandale Orpea, etc.

Au-delà des revalorisations salariales, des aides au logement, les professionnels réclament tous une vraie reconnaissance de leurs métiers.

Une reconnaissance sincère, authentique et durable, au-delà des applaudissements à 20 heures ou d’une journée le 17 mars.

Une reconnaissance des métiers du soin, du lien, sans s’enfermer dans la notion de ” soignant” au risque d’oublier les invisibles professionnels de l’aide aux domiciles notamment.
Ces oubliés sont pourtant indispensables pour le prendre soin quotidien, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en amont, en aval des soins techniques, des hospitalisations. Ils refusent d’être relégués derrière les Ehpad et font aussi entendre leur voix auprès des candidats à l’élection présidentielle en organisant une audition le 24 mars prochain.

Tous ces professionnels de terrain, en proximité, réclament une reconnaissance, une valorisation, et même des contrôles, des évaluations. Et c’est la Haute autorité de santé qui en est chargée. Elle vient de publier le référentiel national des 40 000 établissements et services sociaux et médico-sociaux.

Pour attirer les talents, revaloriser les services et établissement et incarner la 5ème branche autonomie de notre protection sociale, il faudra bien à la CNSA une COG (Convention d’objectif et de gestion) 2022 – 2026 dotée de 6,7 milliards d’euros de trajectoire financière sur 5 ans.

Appuis à la transformation de l’offre, création d’un laboratoire des preuves, système d’information APA, plans d’aide à l’Investissement (PAI) pour l’habitat inclusif notamment, conférence des financeurs pluriannuelles… on le voit les projets sont nombreux à la nouvelle CNSA/​5eme branche pour valoriser les services d’aides et de soins quels que soient les domiciles, pour aider à vieillir debout, malgré tout, jusqu’au bout, partout.

Mais ils ne se déploieront pas sans professionnels.
Le gouvernement annonce qu’il va lancer ce 21 mars une nouvelle grande campagne de recrutement” des métiers du soin et de l’accompagnement (aides-soignants, infirmiers, accompagnants éducatifs et sociaux…). Cette campagne sera nécessaire et devra être associée à une transformation de l’offre autonomie attractive, financée, connectée, coordonnée, positive, inspirante, rassurante.

D’ici-là rendons hommage aux soignants ce 17 mars.

Partager cet article
Tags