Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bonnes pratiques : réduire l'absentéisme et soigner le collectif soignant

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/10/2018

0 commentaires

Absentéisme divisé par 4

En quatre ans à la tête de la résidence autonomie Les Pins, à Boulogne-Billancourt (92), Florence Soyer a réduit le taux d’absentéisme de 11 à 3 % et fait passer le taux d’occupation de 67 à 98,5 %. Sa méthode ? La psychothérapie institutionnelle et le management de proximité, explique-t-elle.Pensée à l’origine pour les lieux de soin en santé mentale, la psychothérapie institutionnelle a été conceptualisée dans les années 1950 et expérimentée par Jean Oury à la clinique de la Borde.« Il s’agit de soigner le collectif soignant et d’humaniser l’accueil », résume Florence Soyer. Pour ce faire, il faut un cadre actif et ordonné, qui permet un foisonnement de projets,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet