Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Tous au front face au confinement qui n'en finit pas

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 15/04/2020

0 commentaires

Les professionnels en première ligne sont (enfin) reconnus et valorisés

Notre pays tout entier a pris conscience de l’importance, de l’utilité de tous les professionnels de santé, du prendre soin, du médico-social qui montent au front tous les jours.

Tous les citoyens sont confinés. Ils ont réfléchi, médité et compris à quel point le vivre-ensemble, le prendre soin étaient importants, avaient un sens, un enjeu politique, démocratique, a souligné le Pr. Emmanuel Hisrch à Jean-Jacques Bourdin ce 15 avril matin.

Et ce confinement a été prolongé jusqu’au 11 mai. Voire plus pour les plus âgés… Ce qui pose question sur ses effets délétères sur la santé psychique des personnes fragilisées souligne la Société Française de gériatrie et gérontologie. Ce qui pose aussi question sur l’accompagnement de la fin de le vie, de la mort, du deuil souligne le Cercle Vulnérabilités et société

Il ne faut pas oublier non plus les effets de la crise, des dilemnes autour du confinement, sur les professionnels en première ligne.

Ces professionnels du domicile et des établissements recherchent toujours des moyens de s’approvisionner en protections via le système D souvent quitte à fabriquer les masques. Ils cherchent à prioriser au mieux leurs interventions (voir la grille-outil de suivi socio-gériatrique, ESOGER1)

Les politiques de dépistage du virus doivent permettre d’ajuster au mieux leurs stratégies adaptatives qu’ils espèrent autorisées et protégées juridiquement (voir la lettre ouverte à Olivier Véran au lendemain de l’avis du CCNE). Ils ne pensent pas toujours à faire appel aux plateformes ressources gériatriques, éthiques, solidaires , aux solutions de téléconsultations, de télémédecines face aux ressources médicales décimées.

Ces professionnels qui montent au front chaque jour ne se préservent pas beaucoup. Ils ne pensesent pas aux soutiens psy et coach, gratuits, individuels et collectifs.

Cette crise sanitaire révèle l’enjeu de l’isolement social dont souffrent plus de 900 000 de nos concitoyens. Si l’impulsion doit être politique, la mise en oeuvre en revient aux maires, sur les territoires comme le pointent les 42 pistes du rapport remis par Jérôme Guedj au ministre des Solidarités et de la Santé.

Cette crise sanitaire révèle les enjeux sociétaux toujours relégués derrière l’économie comme l’adaptation de notre société à son vieillissement avec des professionnels formés, en nombre suffisant et valorisés financièrement. Des services à domicile (qui courent encore après les protections, les organisations ajustée, et l’actualisation de leur DUER) aux établissements pour personnes âgées dépendantes dans la toumente, tous les professionnels du médico-social attendent maintenant les négociations lancées ce jour par le gouvernement pour bénéficier de primes exceptionnelles et de revalorisation des heures supplémentaires… méritées.

Des professionnels au front enfin reconnus et valorisés ?

Partager cet article
Tags