Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

Edito - 20 ans : merci pour vos encouragements !

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 3 min

Date de publication 09/12/2020

0 commentaires

En cette période si compliquée

En cette période si compliquée, la société Eternis, qui édite Agevillage/​Agevillagepro et déploie les formations Humanitude vers le 1er label de bientraitance, fête ses 20 ans.

Lancée en 2000 pour aider à bien vieillir, notre raison d’être est d’aider à vieillir debout, jusqu’au bout, malgré tout, dans la tendresse.

Nous avons choisi d’aider par l’information des personnes concernées, de leurs proches aidants avec agevillage​.com. Et comme on ne peut vieillir debout sans être aidé, entouré, sans un professionnalisme de plus en plus pointu au fur à mesure que la complexité grandit, agevillagepro​.com informe, relaie, partage les expériences, les initiatives pour nous soutenir, nous encourager.

La rencontre de l’Humanitude fut déterminante en 2003 pour s’assurer que l’on peut vieillir debout.

Question de moyens évidemment comme le rappelle cette semaine les professionnels du domicile qui exigent des aides et vite, sinon le secteur ne va pas tenir”. Voir aussi l’interview de la présidente de la Fédération des infirmiers coordinateurs, et la vaccination anti-covid qui demande une réelle organisation et préparation au sein des EHPAD prioritaires.

Mais surtout question de vision du prendre soin, centrée sur les capacités des personnes aidées et pas uniquement sur les besoins en soins, qui sont les seuls qui déterminent les moyens aujourd’hui.

Question de culture éthique fondée sur nos valeurs républicaines (dont la liberté : thème de notre colloque annuel). Une culture partagée, évaluée, en mode d’amélioration continue, et outillée d’un professionnalisme ultra-solide étant donné les complexités accompagnées, sans abandonner les personnels de première ligne, tous soignants.

C’est ce que montre le renouvellement du label Humanitude de l’Ehpad Le Séquoia à Illzach, situé en plein cœur de la crise lors de la première vague. Ces équipes (comme d’autres entendons-nous bien) ont alerté sur les pénuries, l’abandon des professionnels. Ils nous ont mobilisés pour écrire une lettre ouverte au ministre de la Santé début avril. Ils ont rappelé la nécessité de favoriser les stratégies adaptatives, évaluées à plusieurs de manière pluridiscipinaire, tracées, partagées… dans une autre communication.

Cet anniversaire des 20 ans nous permet de les remercier sincèrement : leurs réalités nous ressourcent, toutes fragiles qu’elles soient. Ils mettent en avant les qualités attendues autour des dernières années de la vie : de la présence, de la tendresse, de la douceur. Mourir avec un sourire doux, c’est merveilleux” témoigne avec émotion Monsieur Schustermann, habitant d’un Ehpad à la toute fin de la conférence Casip-Cojasor le 18 novembre dernier.

Cet anniversaire est l’occasion de remercier l’engagement de toutes les équipes Agevillage et Humanitude qui se sont succédé depuis l’an 2000. Sans elles, l’entreprise n’aurait pas grandi. Sans elles les projets, les colloques, les partenariats ne se seraient pas déployés.

Cet anniversaire des 20 ans est l’occasion de vous remercier sincèrement vous : les lecteurs d’agevillagepro. Certains nous lisent depuis l’an 2000 et vous êtes de plus en plus nombreux à suivre nos newsletters et nos réseaux sociaux.

Fêter nos 20 ans nous projette vers l’avenir : nous vous réservons une nouvelle version d’agevillage, agevillagepro pour tout début 2021, encore plus direct et mobile first” !

Nous raconterons et vous projetterons vers demain : avancerons-nous vers des ESMS à pratiques inchangées” ? Dans ce cas 108 000 seniors de plus seraient attendus en Ehpad d’ici à 2030 estime l’étude Drees Lieux de vie et autonomie (LIVIA) ? Engloberont-ils les habitats partagés ? Questionneront-ils les projets de la Silver Economie (voir un outil diagnostic cette semaine) ? Seront-ils interconnectés, coordonnés avecles acteurs du domicile vraiment reconnus à leur juste valeur,avec les ressources du territoire Ami des Aînés”, financés sur l’aide à l’autonomie, la prévention, les projets, la culture et non uniquement sur les besoins en soin et la mal-nommée dépendance ? Seront-ils renforcés de professionnels pluridisciplinaires formés, compétents, en nombre suffisant ? Se doteront-ils d’approches non médicamenteuses comme Snoezelen pour le prendre soin de nuit ? Prouveront-ils la qualité de leur prendre soin, de leur qualité de vie au travail pour rassurer et attirer ?

L’avenir nous ne dira. En attendant, vos messages de soutien nous font du bien, nous qui traversons comme vous, cette période compliquée et qui cherchons à vivre de notre travail d’informations et de formations.

Un grand merci à vous et cap sur nos 30 ans !

Partager cet article
Tags