Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

5ème risque : réaction du sénateur Cazeau, PS

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 04/02/2011

0 commentaires

Le sénateur Bernard Cazeau, PS, de la Dordogne, a participé à la mission commune d’information du sénat sur la prise en charge de la dépendance et la création du cinquième risque . Position mitigée Les points d’accord- La gouvernance : le sénateur Cazeau n’est pas favorable à une cinquième branche, mais au maintien d’une caisse nationale, d’une agence comme la CNSA, en relation avec les départements. Il est favorable au maintien des personnes évaluées en GIR 4 dans la prestation.En revanche il souhaite que la grille AGGIR soit revisitée, stabilisée”. En Dordogne, le conseil général teste le SMAF qu semble plus fiable.SMAF : outil d’évaluation multidimensionnel standardisé (utilisé au

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article