Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maltraitance de personnes âgées : une directrice condamnée à un an de prison ferme

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/07/2011

0 commentaires

Les résidents baignent dans leur urine”

La maison de retraite Les Myosotis avait fait l’objet d’une fermeture administrative en avril 2005, suite aux dénonciations d’une ancienne employée mise à pied. Un an de prison ferme pour la directrice. Les personnes âgées « baignent dans leur urine ». L’une d’entre elle est « vêtue de loques ». « Toutes les pièces sont sales ». Les gendarmes avaient débarqué un matin d’avril 2005 dans la résidence « Les Myosotis », une maison de retraite privée implantée à Fréniches (Oise), et leur rapport avait été accablant. Mis en délibéré, le jugement a été rendu hier. Le tribunal correctionnel a relaxé Marie-Claire Bojara, la directrice de l’établissement, pour l’exercice

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet