Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etre vieux est-ce préparer sa mort ? Les directives anticipées vues par les personnes âgées 1er débat organisé par le Centre d'Ethique Clinique de l'hôpital Cochin

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/09/2011

0 commentaires

1er débat organisé par le Centre d’Ethique Clinique de l’hôpital Cochin, le 11 octobre à Paris

Doit on parce qu’on est vieux anticiper sa mort ? Tel est, le 11 octobre à la MGEN, le thème du 1er débat dans le cadre du cycle organisé par le Centre d’Etude Clinique (CEC) de l’hôpital Cochin dans son projet visant à aider à « repenser le rôle de la médecine dans le maintien, la défense ou la négation de l’autonomie des personnes âgées. » Le besoin d’exprimer des volontés sur sa fin de vie et peut être plus largement sur son propre vieillissement médicalisé ou non pourrait se faire sentir, laissant la place à d’éventuelle directives anticipées. Si ce n’est pas le cas dans un moment paisible, il est possible

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet