Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les féministes Babayagas vont vieillir ensemble dans leur maison à Montreuil

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 10/10/2011

0 commentaires

Il a fallu plus que quinze ans pour donner corps au projet

La première pierre de la maison des féministes des Babayagas, qui se veut un lieu de vie innovant pour femmes âgées, une alternative à la maison de retraite et au maintien à domicile, sera finalement posée le 15 octobre à Montreuil.“Nous ne voulons pas être des vieilles entassées devant la télé, (…) nous sommes toutes des militantes, c’est un projet politique”, a lâché lors d’une conférence de presse Thérèse Clerc, féministe de 84 ans à l’origine du projet.Cette maison de retraite autogérée a mis quinze ans à voir le jour. L’idée a germé dans l’esprit de Thérèse Clerc en 1995. Une association a été fondée en 1999. En 2005, le maire communiste

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet