Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : poursuivre le traitement quand les symptomes s'aggravent ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/03/2012

0 commentaires

Un effet DOMINO ?

Les anti-cholinestérasiques, dont le chef de file est le donépézil, permettent un ralentissement de l’évolution de la maladie d’Alzheimer. En pratique clinique, la moitié des patients interrompent leur traitement dans l’année qui suit la première prescription, soit en raison d’effets secondaires soit du fait d’une aggravation des troubles cognitifs et fonctionnels et donc d’une efficacité jugée insuffisante par les patients et leur entourage ou les praticiens.Lors de ces aggravations de maladie d’Alzheimer sous anti-cholinestérasiques, plusieurs attitudes sont possibles : continuer le traitement, l’arrêter, lui substituer la mémantine (La mémantine, antagoniste des est

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet