Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

« Je vais beaucoup mieux que mes copains morts » de Viviane Chocas

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/05/2012

0 commentaires

Un atelier d’écriture utopique

Viviane Chocas nous raconte avec une écriture vive, nerveuse, directe, l’histoire de Blanche, jeune femme, qui propose un atelier d’écriture à quelques résidents d’une maison de retraite médicalisée.Il faut que la glace fonde, mais à partir d’objets personnels, les récits se lancent, débridés… L’énergie circule, l’amour jaillit. Il cloue, il secoue, à tout âge.“Avec la vieillesse s’est échappé d’eux le poids du jugement”, constate Blanche (page 58). Pourquoi travailler en maison de retraite s’interroge-t-elle ? Pour que vous me rassuriez de votre âge, de votre sagesse, de votre pérennité”.Et ses propositions vont la dépasser. Sa dream team” va l’emmener dans

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet