Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'immobilier de santé a de beaux jours devant lui

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/05/2012

0 commentaires

Une étude du cabinet Xerfi Precepta

Depuis le milieu des années 2000, l’externalisation des murs s’est progressivement imposée comme une composante à part entière de la stratégie de financement de la croissance des groupes de maisons de retraite (ex : Orpea ou Korian) et de cliniques (ex : Générale de Santé ou Vedici). Les experts de Xerfi-Precepta viennent de réaliser une étude sur les profils des principales « immobilières santé » (ex : Icade, Gecimed, Foncière des Murs, etc.) et de leurs principaux locataires (ex : Orpea, Korian, Générale de Santé) ainsi que l’identification de près de 130 groupes sanitaires et/​ou médico-sociaux susceptibles d’avoir recours à cette pratique. Pour les

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet