Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'Igas estime que le système de soins n'est pas adapté à la prise en charge du diabète

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/06/2012

0 commentaires

Une maladie dont le coût progresse de un milliard d’euros par an

Le système de soins n’est pas adapté à une gestion plus économe du diabète estime un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales.L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a mené une mission d’évaluation transversale de la politique de santé publique relative à la prise en charge du diabète, devenue en 2010 la première des maladies chroniques en France (3 millions de personnes atteintes). La mission observe que le coût du diabète progresse ces dernières années à raison d’un milliard d’euros par an, et ce en dépit des actions volontaristes des pouvoirs publics et de l’assurance maladie, mises en place depuis plus de dix

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet