Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Parler du "quotidien" dans la maladie d'Alzheimer, c'est parler de thérapies non médicamenteuses

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 24/09/2012

0 commentaires

La seconde université d’été Alzheimer était consacrée à Après l’annonce, vivre au quotidien”

La seconde Université d’été Alzheimer éthique et société qui a eu lieu à Aix en Provence sous le patronage éclairé d’Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale et directeur de l’Espace Ethique Assistance publique Hôpitaux de Paris, a mis l’accent cette année sur « Après l’annonce, vivre au quotidien ». Tout au long des débats, il est apparu clair que le quotidien des patients atteints par la maladie d’Alzheimer ne pouvait être encombré par un discours médical qui, malheureusement, se révèle n’être d’aucune aide technique. Si les gériatres et neurologues ont été nombreux à prendre la parole, ils furent tout

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet