Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Non-lieu pour une maison de retraite épinglée par "Les infiltrés"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 08/10/2012

0 commentaires

Pas d’infractions pénales indique l’ordonnance du juge

Une juge d’instruction a prononcé un non-lieu dans l’enquête sur une maison de retraite de Seine-et-Marne, accusée de maltraitances dans un reportage de l’émission Les infiltrés” sur France 2.Dans son ordonnance de renvoi datée de mercredi 3 octobre, la juge a décidé de ne pas renvoyer la maison de retraite de Saint-Jean-les-deux-Jumeaux devant le tribunal correctionnel, faute d’éléments susceptibles de caractériser une infraction pénale. L’établissement avait été épinglé dans un documentaire tourné en caméra cachée par une journaliste de l’émission Les infiltrés”, qui s’était fait passer pour une aide-soignante en stage, diffusé le 22

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet