Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le Père, une pièce de théâtre troublante et juste pour parler d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 05/11/2012

0 commentaires

Il perd la mémoire et ses repères… Il erre parfois le soir dans l’appartement de sa fille, désorienté, sans vraiment savoir où il est.André n’est plus tout jeune. Et André souffre de la maladie d’Alzheimer, une maladie qui le ronge, lui et son entourage, petit à petit, tout doucement en s’immiscant chaque jour davantage dans les actes et les gestes du quotidien. André, c’est le Père, du nom de cette magnifique pièce écrite par Florian Zeller, et dont le rôle principal est interprêté par le magistral Robert Hirsch. Un Robert Hirsch qui à 87 ans pétille, tourne, virevolte, s’effondre, se bat avec les mots, impose sa souffrance et ne ménage pas sa peine pour nous faire partager les affres de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet