Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Vous avez dit « Lieux de vie » ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/12/2012

0 commentaires
Edito annie de vivieL’évolution des milieux de soin en milieux de vie est la ligne éditoriale de la rédaction d’Agevillagepro.com.

Chaque semaine, nous donnons la parole aux acteurs de terrain, aux chercheurs, aux politiques, aux instances nationales et locales qui travaillent ces questions.

Nous mettons aussi en valeur les initiatives françaises et internationales lors de nos colloques annuels sur les approches non-médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer, avec un Prix Lieu de vie-Lieu d’envie”.

Cette semaine plusieurs actualités entrent en raisonnance avec cet enjeu :
- les propositions du livre blanc du GAG (Groupement des animateurs en gérontologie) qui suggèrent notamment de renforcer les moyens dédiés aux activités d’animation (passer de 8 à 30 centimes par jour par exemple), de sanctuariser du temps soignant” en temps animation” …
- les moyens complémentaires aux médicaments pour prendre en charge la douleur (évaluation, écoute, coping”, formation des soignants à la distraction”).
- ces technologies simples et pratiques pour continuer de vivre debout, de créer, de vivre intégré et connecté : vues au salon des services à la personne, primé par les Bourses Charles Foix

Le premier établissement
labelisé Humanitude (La maison de l’Amitié d’Albi) concentre la mise en oeuvre de ces propositions.
Ce lieu de vie où l’on prend en soin des vieilles personnes qui se fragilisent, favorise la création, la vie sociale, le droit aux risques, la relation permanente.

Il n’est pas le seul.
Mais ils ne sont pas nombreux les établissements où le personnel est fier d’aller travailler, où il serait prêt à accueillir un parent, où il s’imagine vieillir.

Le changement d’images sur ces lieux de vie passera aussi par le ressenti des professionnels qui y travaillent.

Bravo au Gag de secouer la prééminence des soins, bravo aux porteurs de projets innovants autour des technologies, bravo aux équipes qui se forment, s’interrogent et continuent d’y croire.
Ces initiatives sont porteuses d’espoir dans un environnement malheureusement contraint au plan financier.
Mais aussi au plan culturel. 

Partager cet article