Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Parkinson : le laboratoire GSK condamné pour défaut d'information sur le Requip

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 03/12/2012

0 commentaires

Didier Jeambart était devenu joueur invétéré

Didier Jambart, un Nantais atteint de la maladie de Parkinson, a gagné son procès contre le laboratoire pharmaceutique GSK, mercredi 28 novembre, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Pour la justice, la société a commercialisé un médicament défectueux et caché ses effets indésirables, notamment une addiction au jeu et une hypersexualité. Pour son avocat, l’angevin Antoine Béguin, « GSK doit arrêter le massacre » et ne pas se pourvoir en cassation.Quand la décision de la cour d’appel est tombée, mercredi 28 novembre, Didier Jambart n’a pu retenir son émotion. Sept ans qu’il a engagé une bataille judiciaire contre le laboratoire pharmaceutique GSK.Ce Nantais de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet