Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

A leur tour, infirmiers et aides-soignants refusent d'être des pigeons

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/01/2013

0 commentaires

Mobilisation sur Facebook

Un collectif d’infirmiers et aides-soignants, appelé Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes” et lancé sur facebook pour dénoncer les conditions de travail de ces professions, a appelé à des rassemblements lundi dans plusieurs villes de France. Le mouvement, qui comptait lundi 27 765 adhésions sur Facebook, a été initié au mois d’octobre par une infirmière parisienne souhaitant garder l’anonymat, a expliqué sa vice-présidente, Sarah Guerlais. Il regroupe des infirmières, du privé comme du public, libérales ou non, mais aussi des aides-soignantes et des auxiliaires de puériculture” dénonçant des conditions de travail qui mettent en danger le patient” et réclamant une

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet