Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les présidents des départements réclament "une marge de manoeuvre" fiscale

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/03/2013

0 commentaires

L’Assemblée des Départements de France (ADF) tire la sonnette d’alarme et réclame une marge de manoeuvre fiscale. Depuis trois ans, les départements sont contraints de réduire leurs investissements d’au moins trois pour cent par an, ce qui représente plus de deux milliards d’euros. Comme l’ADF l’explique dans un communiqué, c’est la conséquence de l’effort budgétaire que les départements mobilisent au titre des trois grandes allocations (APA, RSA et PCH) dont l’Etat leur a transmis la charge, avec un déficit de compensation financière estimé à 5 milliards par an, soit environ 40 milliards en 8 ans. Or, la réduction des investissements des départements a un effet direct sur l’emploi

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet