Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Un tiers des diagnostics d'infection urinaire (IU) en EHPAD serait erroné

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/03/2013

0 commentaires

Revoir les critères diagnostiques

Le JIM (Journal International de Médecine) publie les résultats d’une étude qui montre qu’un tiers des diagnostics d’infection urinaire (IU) en EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) serait erroné. Une étude a été menée auprès de 266 malades de 65 ans et plus, atteints de démence à un stade sévère (GDS ; Geriatric depression scale à 7), recrutés entre 2009 et 2011 dans 25 EHPAD autour de Boston. Toute mention d’infection pour laquelle une origine urinaire était soupçonnée a été relevée dans les dossiers médicaux tous les mois pendant 1 an. La moyenne d’âge était de 86,6 ± 7,4 ans, les femmes représentaient 85,7 % de la

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet