Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La sexualité des aînés au coeur d'une démarche inédite de formation en maison de retraite

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 24/06/2013

0 commentaires

Accepter que deux résidents s’embrassent ou frapper à la porte avant d’entrer dans une chambre (et attendre la réponse, comme le demande le Label Humanitude) pose la question de la reconnaissance et de l’acceptation de l’intimité et de la sexualité des personnes âgées en institution. Ce sujet est aussi au coeur d’une démarche inédite de formation du personnel soignant entreprise par un groupement de maisons de retraite du Finistère.“Quand je fais des petits bisous, c’est dans la chambre”, assure Marcelle Plougoulm, 67 ans, résidente de l’espace Jacques Brel, une des trois maisons de retraite gérées par les municipalités de Guipavas et du Relecq-Kerhuon, non loin de Brest. Il y a des gens

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet