Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Défenseur des droits : renforcer la protection des plus âgés fragilisés sans créer de droits spécifiques

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 28/06/2013

0 commentaires

Interview de Maryvonne Lyazid

Dominique Baudis, le Défenseur des droits, nous avait présenté en septembre dernier l’intérêt de ses 230 agents du Défenseur des Droits et 450 délégués accessibles comme recours en cas de non respect des droits fondamentaux, pour tous les citoyens, quel que soit leur âge.La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) dans un avis remis jeudi 27 au Premier Ministre vient de confirmer la nécessiter de renforcer la protection des droits des personnes âgées, sans créer de droits spécifiques.En 2013 le Défenseur des Droits a été saisi par deux situations expliquées ci-dessous en images par Maryvonne Lyazid, adjointe du Défenseur des droits,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet