Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réforme de la tarification des services à domicile : Nous ne sommes pas des marchands d'heures expliquent AdessaDomicile et des CG du Doubs, de l'Ille-et-Vilaine, de l'Ain et des Côtes d'Amor

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 01/07/2013

0 commentaires

La Fédération AdessaDomicile organisait ce 26 juin un colloque à Paris sur la réforme de l’organisation et de la tarification des Services d’aide et d’accompagnement des personnes âgées, des personnes handicapées, et des familles. Adessa Domicile est une fédération challenger, derrière l’ADMR et l’UNA, explique Hugues Vidor, directeur général d’Adessadomicile et membre du collectif de l’aide à domicile.Pour autant ses adhérents participent activement aux expérimentations de la réforme de la tarification des SSAD notamment dans les départements (conseils généraux, CG) du Doubs, de l’Ille et Vilaine, de l’Ain et des Côtes d’Armor venus témoignés.Même un SAAD qui n’atteint pas 100 000 heures

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet