Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

A lire - Vieillir debout : ils relèvent le défi !

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 3 min

Date de publication 10/11/2021

0 commentaires

Le nouveau livre d’Annie de Vivie sur les pionniers du label Humanitude

Après J’aide mon parent à vieillir debout, son guide pour les aidants paru en 2016 et tout juste republié dans sa deuxième édition, Annie de Vivie, fondatrice d’agevillage et agevillagepro et directrice des formations Humanitude signe un deuxième ouvrage, Vieillir debout : ils relèvent le défi !

Après J’aide mon parent à vieillir debout, son guide pour les aidants paru en 2016 et tout juste republié dans sa deuxième édition, Annie de Vivie, fondatrice d’agevillage et agevillagepro et directrice des formations Humanitude signe un deuxième ouvrage, Vieillir debout : ils relèvent le défi !

Pendant de son premier livre, ce nouveau titre paru le 4 novembre dresse le portrait de ces établissements qui ont choisi de s’engager dans la démarche pour obtenir le Label Humanitude.

Un label créé en 2010, par les premiers établissements ayant fait le choix de suivre les formations Humanitude, afin de pérenniser les enseignements de cette philosophie de soin créée par Yves Gineste et Rosette Marescotti et de déployer ce premier label de bientraitance. 

Des établissements pionniers, qui montrent qu’il est possible de «  vieillir debout, dans sa tête, dans son corps, dans la cité, jusqu’au bout », écrit l’autrice. Que malgré la crise sanitaire, il est possible d’« être confiants, rassurés et même fiers de ces lieux, de cette filière d’aides et soins qui balisent le parcours de nos vies vulnérables ».

Mais attention, pas question de donner des leçons, de se positionner au-dessus des autres, de juger. 

« L’idée du livre est de partager leur expérience, leur parcours, leurs doutes », explique Annie de Vivie qui ajoute que ces « pionniers du Label Humanitude ne sont pas magiciens. Ils sont comme les autres.

Ils sont étranglés par les manques de ce secteur notoirement sous-doté, délaissé. Ils sont englués dans les pièges, les impensés autour de notre vulnérabilité. Ils se sentent démunis voire abandonnés devant les situations critiques que notre société leur demande d’accompagner avec des injonctions paradoxales à tour de bras : garantir la liberté et la sécurité, prendre en soin sans abandon et sans acharnement… »

En expliquant les origines de la démarche Humanitude et du label, en dressant le portrait d’une douzaine d’établissements (Ehpad, Fam, hébergements temporaires…) labellisés, en explorant les impacts, les enseignements et les limites du Label Humanitude et en donnant la parole aux auteurs Yves Gineste et Rosette Marescotti, mais aussi à Marie-Françoise Fuchs, fondatrice d’Old Up (vieux debout !), qui s’est immergée avec d’autres membres de son association en Ehpad, Annie de Vivie livre un message d’espoir aux professionnels, aux familles, à nous tous : il existe des lieux de vie collectifs où l’on peut se sentir chez soi, où les soins sont présents, solides mais discrets, des établissements ouverts, ressources du territoire.

De quoi se réconcilier avec ces lieux qui nous font peur, pour « aborder différemment l’avancée en âge et aider chaque génération à se projeter plus en confiance dans l’avenir ».

Un ouvrage disponible aux éditions Chronique sociale et en librairie, tout comme la nouvelle édition de J’aide mon parent à vieillir debout, récompensée d’un trophée lors du 15ème Défi autonomie, le 9 novembre à Saint-Etienne.

Félicitations également aux autres lauréats du prix Seniors autononomie, Marc Salomon pour La race des séniors, Elisabeth Brami et Aurélie Guillerey pour Les vieux enfants, Marie-Françoise Fuchs pour Rencontres tardives, elles enchantent nos vieillesses et Jean-Pierre Patat pour On est vieux… et alors ?

Vieillir debout : ils relèvent le défi !
Le Label Humanitude

Annie de Vivie
Chronique sociale
248 pages – 18 euros

Consulter le sommaire du livre

Partager cet article