Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

En bref : des nominations, des financements et des appels à projets

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/01/2023

0 commentaires

People : les derniers mouvements du secteur

Réorganisation à la tête d’Avec. Le groupe a annoncé le 15 janvier la nomination d’Alain Feingold au poste de directeur des opérations toutes activités, depuis le 1er janvier, selon le communiqué.

Ex McKinsey et Schneider Electric, dirigeant d’une demi-douzaine d’entreprises, Alain Feingold a notamment pour mission de « participer au projet de la construction d’un opérateur global de la santé et de la prise en charge de la dépendance ».

Changement de DG pour les ARS Martinique et Centre Val-de-Loire. L’actuel directeur général de la Martinique, Jérôme Viguier, remplacera Olivier Obrecht dans le Centre Val-de-Loire, qui assure la direction par intérim depuis la nomination de Laurent Habert à l’Igas en décembre.

Jérôme Viguier sera pour sa part remplacé par Anne Bruant-Bisson. Tous deux prendront leurs nouvelles fonctions le 30 janvier.

La proposition de loi « bien vieillir » a ses rapporteuses. La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a nommé le 10 janvier Monique Iborra et Annie Vidal (Renaissance).

Interventions non médicamenteuses et Alzheimer : deux projets sélectionnés

Pour la première édition de cet appel à projets, la Fondation Médéric Alzheimer a choisi le projet du docteur Lisette Volpe-Gillot (hôpital Léopold Bellan, Paris). Il a pour objectif d’évaluer les effets d’un programme de psychoéducation et de réhabilitation de la cognition sociale visant à améliorer les capacités d’interaction sociale de personnes vivant avec une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée à un stade léger.

Le coup de cœur a été décerné à la professeure Laure Joly (CHRU de Nancy) et l’orthophoniste libérale Clotilde Caillet-Gipeaux, pour leur projet qui vise à améliorer la communication verbale et non verbale de résidents d’Ehpad vivant avec la maladie d’Alzheimer à un stade avancé.

Ils bénéficieront de financements, à hauteur de 59 800 et 25 000 euros respectivement.

Plus d’appels à projets

PAI : 181 projets financés en 2022

La CNSA indique avoir retenu 181 projets de réhabilitation d’Ehpad pour 2022, dans le cadre du plan d’aide à l’investissement du Ségur de la santé. Huit de ces projets incluent des tiers-lieux. La CNSA et les agences régionales de santé accompagneront également 9 gestionnaires dans le montage de leur projet, en finançant des prestations intellectuelles pour un montant global d’1,7 million d’euros.

En tout, le PAI est doté de 265 millions d’euros pour 2022. Les sommes non utilisées compléteront les enveloppes prévues en 2023. Les établissements intéressés pourront déposer leur dossier de demande de subvention dans les prochaines semaines.

La Fesp proteste contre l’entrée en vigueur des appels à projets

La période dérogatoire est terminée. La loi d’adaptation de la société au vieillissement de décembre 2015 instaure l’obligation de répondre à un appel à projet pour toute demande d’autorisation ou d’extension de Saad… avec une dérogation qui courait jusqu’au 31 décembre 2022.

Jusqu’à cette date, les créations ou extensions de service d’aide ou d’accompagnement à domicile étaient libres, sous réserve d’obtenir l’autorisation du conseil départemental.

Pour la Fesp, cette « fermeture du marché (…) entraîne un risque majeur d’inégalité de traitement pour les entreprises comme pour les bénéficiaires ».

La fédération des entreprises de service à la personne demande donc « une correction nationale pour lisser les disparités qui sont déjà présentes ».

Partager cet article