Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Grand âge, Alzheimer : comment avancer sans projet, sans vision structurée ?

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/09/2022

0 commentaires

En cette rentrée bien plombée, comment avancer sans projet, sans vision structurée ?

Alors que les Français jugent à juste titre les métiers du grand âge difficiles et insuffisamment payés
, les acteurs de l’aide à l’autonomie continuent de se battre et de lancer des projets pour alimenter leur dynamique et être fiers de leurs métiers.

Le nouveau DG d’Orpea annonce une tolérance zéro sur les mauvaises pratiques du groupe et met la santé de ses collaborateurs et la qualité des pratiques de prendre soin dans ses priorités.

Les managers envisagent d’investir la gestion documentaire de leur structure pour soulager les professionnels de terrain qui passent 30 minutes par jour à chercher l’information.

Devenir un centre ressource du territoire, lancer un tiers-lieu, booster sa politique QVT, aligner ses valeurs sur le prendre soin quotidien, aligner son fonctionnement sur les urgences climatiques… les projets ne manquent pas. Notre rédaction piste chaque semaine les appels à projets, les appels à candidature pour vous aider.

Vous êtes de plus en plus nombreux à miser sur les approches non médicamenteuses qui outillent les professionnels et soulagent concrètement les troubles du comportement des personnes malades Alzheimer et apparentés, en ce 21 septembre, journée mondiale Alzheimer. Sachant que la recherche médicamenteuse avance elle-aussi, selon Kevin Rabiant, docteur en neurosciences et responsable Études et recherche chez France Alzheimer.

Nous les mettrons à nouveau à l’honneur ces 8 et 9 novembre à Paris pour la 15ᵉ édition de notre colloque ANM, Agevillage/​Humanitude, autour du thème de l’espace, de l’architecture : 2022 Odyssée de l’espace : vers des lieux de vie-lieux d’envies”. L’occasion de remettre les labels Humanitude de l’année à ces équipes ultra-investies, toujours en projets.

Ressourçons-nous face aux blues des métiers du grand âge comme le titre France Inter aujourd’hui, rêvons aussi d’Ehpad magique, de structures d’aides qui cultivent l’alliance, le partage, la réflexion au mode continu devant les situations ultra-complexes, pendant que le ministre lance sa stratégie de lutte contre les maltraitances.

Retrouvons-nous dans les évènements à venir : demain à Nîmes pour la Révieuxlution aux Assises de la longévité, à l’université d’été de l’espace éthique à Nice ce 23 septembre, aux rencontres sur lHumanitude à Coulx ce 28 septembre, à l’université Ville, territoires et vieillissement à Paris, pour changer le regard sur les aînés pendant la semaine bleue à Troyes ce 3 octobre, pour la JNA, Journée nationale des aidants ce 6 octobre, lors d’une rencontre avec les familles et les professionnels de l’Ehpad Les Balcons du Lot à Prayssac le 7 octobre…

Grand âge, Alzheimer, difficultés métiers : comment avancer sans projet, sans vision structurée, sans réflexion continue, outillée, financée ?

Partager cet article
Tags