Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

Soignants /aidants-aidés /votants

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 23/03/2022

0 commentaires

Lors du webinaire du Cercle Vulnérabilités et société sur les métiers du grand âge, Antoine Perrin de la Fehap a soutenu la nécessité d'une révolution copernicienne dans les têtes des professionnels de l'aide et du soin : partager le savoir avec les personnes concernées elles-mêmes, accompagner, soutenir, prendre soin sachant que ce sont les personnes qui guérissent... ou pas.

Les soignants vivent cette révolution quand ils deviennent eux-mêmes soignés, aidés, quand ils se découvrent aidants. Nous reviendrons dans les semaines à venir sur les témoignages poignants de soignants-aidants lors de la conférence de l’association SPS à la Maison des soignants.

Devenir aidé, soigné, proche aidant quand on est soignant, cela percute le besoin d’un service public territorial de l’autonomie cher à Dominique Libault. Un service intégré, clé en main, tout en un, qui rassemblerait les guichets d’entrée, coordonnerait les coordonnateurs, permettrait d’accéder à ses droits et aux actions de prévention… pour éviter les coûts de la non-qualité du prendre soin (soins, médicaments, hospitalisations évitables).

Jusqu’à des Ehpad-USLD plus médicalisés ?

C’est une question au regard de la révolution copernicienne qui repense la posture professionnelle auprès des premiers concernés, vivants, citoyens, debout, même très malades, très vulnérables, jusqu’à leur dernier souffle. Nous en reparlerons ce vendredi 25 mars au Salon des Seniors à Paris (invitation gratuite avec le code code SDSNT22 sur le site www​.salondesseniors​.com) avec Romain Gizolme de l’AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées) et Victor Castanet auteur des Fossoyeurs. Les conclusions des rapports IGF / Igas suite à cette enquête centrée sur le groupe Orpéa et les réponses de celui-ci seront sûrement rendues publiques d’ici là.

Les défis, les besoins sont là associés aux attentes des professionnels, des personnes aidées, des proches aidants. Ils sont percutés par la transition démographique qui se cumule à la transition climatique, aux crises sanitaires, à la guerre folle mais pourtant bien réelle…

Des besoins, des attentes, des défis écoutés en ces temps de campagne électorale par les différents candidats.


Leurs promesses, leurs engagements seront-ils suivis d’effet, dès 2022 ?

En tout cas les soignants/​aidants sont des votants.

Ils veulent que leur voix compte au risque de changer de trajectoire et de laisser notre pays seul, démuni, face à ses défis. Tous les supports sont alors bons pour attirer les nouvelles recrues jeunes et moins jeunes (voir Merci Bobby) vers un Plan Marshall des métiers du grand âge comme l’appel de ses vœux Myriam El Khomri.

Ces soignants-aidants-votants seront-ils enfin vraiment entendus ?

Partager cet article
Tags