Agevillage

Prévenir les risques d'incendie à domicile

Prévenir les risques d'incendie à domicile


Partager :

En moyenne, 80 000 incendies domestiques nécessitant l'intervention des pompiers surviennent chaque année, causant environ 8000 vitmes et 200 à 300 décès.

La fumée est responsable de la majorité des décès. Toujours toxique, elle se propage plus loin et plus vite que les flammes.

Un incendie domestique sur quatre est dû à des installations électriques défectueuses, un sur douze à la présence de produits inflammables situés près d’une source de chaleur et un sur quinze au mauvais fonctionnement d’appareils de chauffage.

Premier geste pour renforcer la sécurité de son logement : installer un détecteur de fumée (norme CE), obligatoire depuis mars 2015.

Il doit être fixé au plafond du couloir ou du dégagement menant aux chambres, ou, pour les studios, le plus loin possible de la cuisine et de la salle de bains.

Conseils pour l'installation d'un détecteur de fumée

Vous pouvez aussi vous équiper d'un extincteur ou d'un aérosol à fonction extinctrice. D’un usage très simple, ils permettent d’intervenir sur un grand nombre de départs de feux et de limiter les dégâts matériels provoqués par les flammes.

Attention, ils doivent être entretenus régulièrement.

Installation de gaz

Le gaz est à l’origine de nombreux incendies et explosions, notamment dans les logements anciens aux canalisations défectueuses.

Pour éviter les accidents :

  • Faire vérifier par un plombier professionnel l’installation d’alimentation de gaz afin de détecter tout risque de fuite.
  • Changer le tuyau d’alimentation en gaz de la cuisinière avant que la date inscrite dessus ne soit atteinte. Le remplacer par un tuyau flexible gaz naturel à raccords vissables.

Le chauffage, la cheminée

Les poêles à bois et à charbon, ainsi que les appareils mobiles, surtout quand ils sont vétustes, sont souvent à l’origine d’incendies meurtriers.

Ils provoquent par ailleurs des asphyxies dues au monoxyde de carbone.

La suie collée sur les parois d’un conduit de fumée ou un nid installé pendant l’été risque de s’enflammer au contact des gaz chauds dès que l’on remet en service la cheminée ou la chaudière.

A noter : nombre d’incendies ont pour origine l’installation d’un insert. Les fumées dégagées par ce type de foyer sont en effet beaucoup plus chaudes que celles d’un foyer ouvert. Enfin, le risque de démarrage d’incendie à partir d’éléments inflammables (bois, papier, tissus...) situés à proximité du conduit est renforcé.

Pour éviter les accidents :

  • Vérifier régulièrement le bon fonctionnement des appareils de chauffage ainsi que du chauffe-eau.
  • Passer un contrat d’entretien annuel avec un professionnel pour les appareils à combustion (au bois, au charbon, au fioul ou au gaz),
  • Faire ramoner deux fois par an les cheminées et conduits,
  • Eviter l’utilisation intensive des poêles et appareils de chauffage mobiles, notamment la nuit. Ne pas les installer dans une chambre.
  • Si vous voulez installer un insert dans une cheminée existante, faites-le faire par un professionnel.

Les matériaux inflammables

Deux éléments sont nécessaires pour que l’oxygène de l’air s’enflamme : une source de chaleur et un corps combustible. Si l’un manque, le feu ne s’allume pas.

Pour éviter les accidents :

  • Placer les sources de chaleur à distance des parois
  • Surveiller les produits inflammables : textiles, rembourrages de décoration et d’ameublement, revêtements des murs et plafonds.
  • Ne pas mettre en contact les dalles isolantes de plafond en polystyrène avec un objet chaud tel qu’une ampoule électrique.
  • Attention aux anciens modèles de radiateurs électriques dont la résistance n’est pas protégée.
  • Installer des appareils portant la marque NF électricité.




mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Etienne

21/01/2015 19:01

Reponse à laurent


Salut Laurent, effectivement J'ai appris que 70% des drames surviennent la nuit pendant que les occupant dorment, cependant j'ai vu que les français ne se sentent pas trop concernés par ce problème.
http://www.detect-mania.com/blog/2-millions-de-logement-ne-seront-pas-equipes-dun-detecteur-de-fumee-a-temps-n77
Pensez-vous que cela va changer ?



Roland

12/09/2014 11:09

La Loi Morange


A noter qu'à partir de mars 2015, l'installation d'un détecteur de fumée DAAF sera obligatoire avec la loi Morange : http://www.detactif.com/guide/la-loi-morange-sur-le-detecteur-de-fumee-en-details  Et cette obligation est d'ailleurs déjà valable pour les entreprises. De ce que j'ai lu, il y a beaucoup moins d'incendies la nuit, mais ils sont en revanche beaucoup plus meurtriers (ce qui est assez logique, mais les chiffres sont vraiment impressionnants...).




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -