Agevillage

Les unités de soins longue durée (USLD)

Eclairage de Marie Passavant, directrice des Ehpad et USLD, CH Roubaix


Partager :

Plus médicalisées que les Ehpad, les USLD, pour unités de soins de longue durée, s’adressent aux personnes âgées qui ont besoin d’une surveillance médicale constante, mais restent un lieu de vie malgré tout. Explications de Marie Passavant, directrice des Ehpad et USLD rattachés au centre hospitalier de Roubaix.

Elles comptaient 72 000 places en 2007, 31 000 dix ans plus tard : de nombreuses places en USLD ont petit à petit été transformée en place d’Ehpad, pour faire face aux besoins d’accompagnement grandissants des personnes âgées entrant en institution.

Mais au fait, quelles sont les différences principales entre les USLD et les Ehpad ?

« Le niveau de soins requis est plus important en USLD, et elles bénéficient donc de plus de temps de personnel soignant : médecin, infirmiers, aides-soignants, rééducateurs (kiné, orthophoniste…), psychologue…

Mais on retrouve aussi en USLD les mêmes dispositifs sociaux, comme les animations. »

Par exemple ?

« Dans notre USLD, nous organisons par exemple des séjours vacances, cette année au Portugal, nous avons également mis en place une soupe solidaire : les résidents préparent soupes et colis avec les jeunes d’un centre social.

On peut rester citoyen jusqu’au bout, même dans ce type de structure. »

Comment arrive-t-on en USLD ?

« La procédure d’admission est la même qu’en Ehpad : on peut faire une demande soi-même, ou pour un proche. On peut aussi y être orienté par un médecin après une hospitalisation. »

Combien coûte une USLD ? Y’a-t-il des aides possibles ?

« Les USLD sont toujours adossées à des centres hospitaliers, pour pouvoir bénéficier de la proximité d’un plateau technique.

Elles sont donc publiques, avec des tarifs en conséquence.

Comme en Ehpad, le coût des soins est payé par l’Assurance maladie, et la compensation de la perte d’autonomie par le Conseil départemental (via l’allocation personnalisée d’autonomie). Les résidents payent principalement la partie hébergement. »

A noter : les mêmes aides financières qu’en Ehpad sont possibles, à savoir l’allocation personnalisée d’autonomie donc, mais aussi l’aide sociale à l’hébergement et aides au logement (APL, ALS).

Pour aller plus loin



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

mamie

06/10/2009 13:10

pauvre vieux


a qui le tour



Marie

22/06/2010 16:06

Coût du séjour


Comme vous le remarquez dans votre très intéressant article, le coût du séjour à l'hôpital est disproportionné par rapport aux prestations apportées. C'est pourquoi on rencontre de plus en plus de conjoints, vieillissants, qui "gardent" leur autre conjoint dépendant, à la maison, faute de pouvoir financer l'hôpital. C'est une véritable honte ! Ces personnes se substituent à des PROFESSIONNELS pour donner des soins quotidiens lourds à des personnes sans aucune autonomie. Le plus souvent donc, ces "aidants" sont eux-mêmes âgés et s'épuisent lentement mais surement. C'est un vrai problème de santé publique et l'hôpital n'est plus cet endroit si sécurisant des temps anciens où l'on pouvait "compter" sur lui. Aujourd'hui, on prône le maintien à domicile, et pour cause !!!! : il n'y a plus de place dans les hôpitaux et quand il y en a, c'est hors de prix ! : alors bien sur, on vous fait croire que rester chez soi, c'est super, c'est génial..... Mais au bout du compte, ce sont deux personnes qui s'éteignent rapidement : l'aidé et l'aidant. Une honte !



metissao

16/09/2010 18:09

prise de concsience


heureusement qu'il y a des professionels qui se battent pour changer les chose mais rien est gagné ...



Guy

25/11/2010 18:11

Comment expliquer?


Comment expliquer que le prix journalier de la partie hotelière d'un hopital soit plus élevé que le prix d'un hotel 3 étoiles qui vous fourni un frigo, une télévision, un téléphone? Mauvaise gestion, gaspillage, abus de confiance? Quelle honte!



del

12/05/2011 20:05

Et les aides à domiciles ???


On tire sur l'hopital et les services d'hébergement ! mais tirez sur toutes ses associations d'aides à domicile, qui emploient des gens sans diplome ni expérience...au détriment du personnel hospitalier qualifié (et j'en fais partie)...toutes ses associations sont vraiment à vérifier !!! le prix est peut être énorme pour vous mais vous avez du personnel constant et tout le confort, que certains n'ont même pas au domicile... Les évaluations en EHPAD commencent, vous verrez que finalement se sont des établissements surs, plus sur que les associations d'aide au domicile, dont une évaluation ne serait pas surperflue !!!!



MAMKIM

05/09/2011 20:09

Bonjour tristesse


Maman a vécu dens deux "long séjour" suite à un transfert, le premier était super dans un hopital très moche mais elle y était bien, le second, hyper moderne était froid et la pauvre mère tout au bout de son couloir ne recevait aucun amour si ce n'est mes visites une fois par semaine; Le personnel placait sa sonnette de façon qu'elle ne puisse pas l'atteindre. Aujourd'hui maman est morte, et quand je suis retournée dans sa sa chambre pour la vider il n'y a eu aucun mot gentil, aucun geste amical. Un très bel établissement mais sans amour, alors que dans le premier établissement triste et vieux, il y avait beaucoup d'amour. Triste fin pour les proches que nous aimons.



Vincent

16/11/2011 10:11

Qu'il ne fait pas bon vieillir


Confronté au placement de mon père dans un long séjour pendant 5 ans contre ses dernières volontés (avant son AVC), j'ai aujourd'hui des dettes à rembourser auprès du conseil général. Je ne crois pas que mon père aurait souhaité me laissé cet héritage et si je le peux, je prendrais mes dispositions...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -