Agevillage

Etat – professionnels : le dialogue impossible ?

3ème débat : La réforme du régime d’autorisation des services d’aide à domicile


Partager :

Là aussi il s’agissait d’une vraie question qui aurait mérité de beaux et longs débats.
  • D’un côté, un tissu associatif qui s’est souvent plus concentré sur soncombat contre l’immixtion du secteur commercial dans son périmètre que sur lesnécessaires efforts de modernisation qu’il devait s’appliquer à lui-même.
  • De l’autre, un gouvernement qui veut profiter de ce qu’il pense être ungisement d’emplois potentiels en développant à tout prix des emplois de services à la personne (Loi Borloo) quitte à déstructurer gravement l’équilibre du secteur.
  • Depuis 1996, les grands réseaux associatifs d’aide à domicile n’ont de cesse de combattre l’insertion progressive des entreprises commerciales dans ce secteur d’activité en dénonçant d’avance la fameuse « marchandisation de l’action sociale ». Or, ces entreprises commerciales étaient pour la plupart des entreprises émanant du secteur des EHPAD et composées donc de véritables professionnels du secteur gérontologique (Domus Vi, Medidep…).A force de ne pas avoir voulu ouvrir quelque peu les digues, voici quelques années, c’est à une véritable déferlante à laquelle elles vont avoir droit. Et il ne s’agira pas ici de professionnels de l’action sociale mais de bouchers-charcutiers, de Rmistes et autres populations non qualifiées… Peu importe au gouvernement du moment qu’il puisse approcher son objectif de quelques dizaines de milliers d’emplois créés d’ici 2007.Résultat ? La rigidité de certaines fédérations d’aide à domicile ajoutée à lavolonté farouche du gouvernement de créer des emplois à tout prix et à n’importe quelle condition nous donne aujourd’hui un beau cocktail annonciateur pour le coup de la dislocation du secteur de l’action sociale en faveur des personnesâgées à domicile.Là encore, la culture du dialogue et de la négociation a été insuffisamment présente pour aboutir à un résultat équilibré qui puisse satisfaire tout le monde. Un beau gâchis.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -