Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Concilier sexualité et vieillissement -

Temps de lecture 3 min

0 commentaires

Garder une vie sexuelle dans la vieillesse est de mieux en mieux accepté, mais reste encore souvent tabou chez les plus âgés, pour eux-mêmes autant que pour leurs proches.

« La sexualité est maintenant mieux acceptée chez les 60 – 70 ans, mais il reste de nombreux points d’interrogation après, ainsi que dans les maisons de retraite »

précise le Dr Béatrice Cuzin, urologue-andrologue au CHU de Lyon.

« On note une évolution : les baby-boomers qui arrivent à la retraite sont une génération qui s’est construite autour de la sexualité, après mai 68. Ils font bouger les lignes, par leur nombre et leurs représentations » souligne le Pr Gérard Ribes, psychiatre et sexologue à Lyon. « Mais quel que soit l’âge, la sexualité de nos parents et de nos grands-parents reste difficilement représentable : même chez les

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet