Agevillage
  >   Actualités  >     >   Florence Leduc, nouvelle pr...

Florence Leduc, nouvelle présidente de l'Observatoire de l'âgisme


Partager :

Florence LeducL'Observatoire de l'âgisme se relance après le décès de ses fondateurs : Geneviève Laroque et Maurice Bonnet. Emmenés par Jérôme Pellissier (auteur notamment de "La guerre des âges") et Annie de Vivie, ses membres ont confié sa présidence à Florence Leduc qui affirme sa mission citoyenne : veiller les uns sur les autres, lutter pied à pied contre les discriminations liées à l'âge, contre les  préjugés qui ont la peau dure.

Arrêtons de nous taire !
Florence Leduc invite à la vigilance de tout à chacun. Les membres de l’Observatoire suivront particulièrement les médias, les déclarations publiques, les décisions d'administration... aux propos âgistes.
Récemment l'Observatoire de l'âgisme a été interpelé quant aux tentatives de limitation de la conduite automobile selon l'âge. L’Observatoire a rappelé que la dangerosité d’un conducteur n’est pas liée à son âge mais à certaines situations particulières (maladies, prises de substances, alcool, effets de certains médicaments, etc.). Bien que les jeunes conducteurs provoquent plus d’accidents que les vieux, ce sont uniquement à ces derniers que certains voudraient imposer un examen au-delà d’un certain âge. L’Observatoire rappelle que si un tel examen a un intérêt (non prouvé par les études), il doit être passé quel que soit l’âge du conducteur. 

Voir Florence Leduc en images



Le Bureau de l'Observatoire de l'Agisme

Présidé par Florence Leduc, il est vice-présidé par Jérôme Pellissier (écrivain, docteur en psychologie), Annie de Vivie (fondatrice des médias Agevillage et Agevillagepro) est trésorière et Elodie Jung, directrice de l’Association Française des Aidants, secrétaire.

Parmi les membres de son conseil d'adminsitration citons : Marie-Thérèse Argenson (Vieillir dans la Dignité et le bien-être) ; Stéphanie Bertrand (Aide à domicile en milieu rural) ; Michel Billé (sociologue) ; François Blanchard (Association Francophone des Droits de l’Homme Âgé) ; Vincent Caradec (sociologue) ; Alice Casagrande (Croix-Rouge) ; Jean-Michel Caudron (ingénierie gérontologique) ; Pascal Champvert (Associations des Directeurs au Service des Personnes Agées) ; Sylvain Denis (Fédération Nationale des Associations de Retraités) ; Martine Dorange (Fondation Nationale de gérontologie) ; Jean Doudrich (France Alzheimer) ; Marcel Drulhe (sociologue) ; Didier Duplan (Fédération ADESSA) ; Bernard Duportet (Habéo) ; Delphine Dupré-Lévèque (anthropologue) ; Bernard Ennuyer (sociologue) ; André Flageul (Union Nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles) ; Jacqueline Gaussens (Fondation Nationale de gérontologie) ; Laurent Giroux (Synergie) ; Maryvonne Gognalons-Nicolet (Sociologue) ; Serge Guérin (Sociologue) ; Pierre Guillet (Gérontologue) ; Paulette Guinchard (Ancienne Secrétaire d’Etat aux personnes âgées) ; Jean-Claude Henrard (Professeur de santé publique) ; Emmanuel Hirsch (Espace Ethique de l’AP-HP) ; Geneviève Jurgensen (ancienne Rédactrice en chef de Notre Temps) ; Joëlle Le Gall (Fédération des Associations de Familles et Résidents) ; Monique Membrado (Sociologue) ; Robert Moulias (Allo Maltraitance Personnes Agées) ; Catherine Ollivet (France Alzheimer) ; Michel Personne (Sociologue) ; Louis Ploton (Professeur de psycho-gérontologie) ; Marielle Poussou (Sociologue) ; Bernadette Puijalon (Anthropologue) ; Gérard Ribes (Professeur de psychologie) ; Jacqueline Trincaz (Sociologue) ; Françoise Toursière (Fédération Nationale des Associations de Directeurs d’Etablissements et services pour Personnes Agées) ; Geneviève Vaucher (Fondation Nationale de gérontologie)...

Le programme de travail de l'Observatoire de l'Agisme

Age et emploi : qu’il s’agisse de la question du maintien dans l’emploi des seniors ou de l’accès à l’emploi des plus jeunes, les discriminations liées à l’âge sont nombreuses en ce domaine. L’Observatoire rappelle que ne pas employer les uns ne permet pas plus d’employer les autres… et qu’il est essentiel de travailler au contraire sur ce qui permet, en termes de formation continue comme de transmission d’expérience, de relier entre elles les différentes générations.

Age et accès aux soins : l’accès aux soins demeure un enjeu de société majeur. Pourtant, en raison de la situation, notamment économique, de certains jeunes, en raison de la prise en compte de l’âge par les mutuelles, en raison d’un dispositif uniquement destiné aux personnes handicapées de plus de 60 ans, il existe de très fortes inégalités liées à l’âge dans l’accès aux soins. L’Observatoire entend lutter afin que l’âge d’une personne malade et/ou handicapée ne soit jamais un critère d’un moindre accès à des soins de qualité.

Age et médias : l’analyse des images utilisées par les médias au sujet de la vieillesse et de la jeunesse montre qu’elles transmettent de nombreuses idées reçues. L’Observatoire souhaite proposer aux médias des éléments d’analyse et des ressources pour contribuer à donner des différents âges de la vie des visions plus nuancées et plus proches de la réalité d’un pays où l’on constate que les générations s’entraident bien plus qu’elles ne s’opposent.

Voir le site Internet de l'Observatoire de l'Agisme


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Catelyne

05/09/2013 09:09

Retraite des aidants familiaux...


A la lecture de l'information relayée par la " Maison des aidants" , il semble qu'il y ait à nouveau deux poids et deux mesures en fonction de "l'âge" http://www.lamaisondesaidants.com/welcome/index.php  On pourrait comprendre que cela soit en fonction de la durée de l'accompagnement, mais faire une distinction en fonction de l'âge ( car en fait, cela revient à cela) ?????




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -